accueil

Un patrimoine bâti exceptionnel

Intimement lié à la culture de la vigne

Dans cette culture engendrée par les Climats, l’alchimie entre vigne et patrimoine bâti a modelé les paysages, villes et villages. Ici, la pierre calcaire présente dans le sous-sol est le fondement des constructions qui délimitent et protègent les parcelles (meurgers, clos, murets). Elle permet aussi d’édifier l’architecture vernaculaire (maisons vigneronnes, caves) et monumentale, comme les Hospices de Beaune ou le Palais des Etats de Bourgogne à Dijon... Témoins du rayonnement économique, politique et culturel, que les villes ont apporté aux climats.Ces éléments sont les marqueurs de l’histoire des hommes et de leur savoir-faire, dans une diversité voulue, maintenue et perpétuée.

Les clos, murets, cabotes et meurgers…

Ce sont eux qui définissent les contours de chaque Climat depuis des siècles, permettant la lecture dans le paysage de cette fabuleuse mosaïque de vignes.

Les clos


Le clos (ou « cloux ») est un vignoble fermé, entouré de murs de pierres, dont l’origine remonte au Moyen-Âge.
Destinés à protéger les vignes des animaux ou des voleurs, les clos se développent notamment sous l’impulsion des abbayes cisterciennes (Xe siècle) et clunisiennes (XIe siècle). Certains, assez vastes, présentent en leur sein des celliers, comme ce fut le cas à Vougeot, au Clos de Tart ou au Clos de la Perrière à Fixin.


Les murets


Véritable ossature caractérisant et soulignant le relief du coteau, les murets sont des ouvrages en pierre nécessaires à la culture de la vigne. Leur présence est essentielle pour lutter contre l’érosion des sols et limiter les dégâts causés par les animaux ou les hommes. Ils contribuent à fractionner les flux de ruissellement, retenir la terre, réduire les pentes et ralentir l’écoulement des eaux de pluie. 


Les cabottes (ou cabotes)


Construites dans le vignoble, ces cabanes en pierres sèches (issues de l’épierrement) servent de réserve d’outils ou d’abri au vigneron en cas d’intempéries.

On retrouve de nombreux exemples de ces constructions sur tout le territoire, selon diverses formes.


Les meurgers

Issu du patois bourguignon, le mot « meurger » tire son origine du gaulois « morg » signifiant « limite ».

Il désigne des amas de pierre situés aux abords des vignes. Résultant de l’épierrage effectué par les vignerons pour cultiver leur parcelle, les meurgers délimitent les Climats et fixent le parcellaire en retenant la terre.  

Celliers, caves et pressoirs 

Les premières traces du patrimoine bâti lié aux exploitations viticoles remontent à l’ordre cistercien. Les exploitations étaient alors constituées :

  • d’un clos abritant à la fois les vignes et la carrière (perrière à l’époque), d’où était  extraite la pierre de construction
  • d’une unité de production constituée des pressoirs et cuveries
  • du cellier, nécessaire à l’élevage du vin
  • du logis et de la chapelle.

On peut citer parmi les édifices emblématiques relatifs à l’activité viti-vinicole : le cellier de Clairvaux à Dijon, le Clos de Vougeot, le Clos de Tart, Le Clos de la Perrière, et plus tard la Cuverie du Chapitre à Beaune.


Cuverie

Pièce où l’on presse le raisin et où sont entreposées les cuves, nécessaires à la fermentation du raisin.


Cellier

Pièce fraîche, située en rez-de-chaussée ou en contrebas, destinée à l’élevage et à la conservation des vins en fûts.


Cave 

Local, généralement en sous-sol, dans lequel est entreposé le vin.


Pressoir 

Appareil dans lequel est pressée la vendange (le raisin récolté), dans la vinification en blanc, ou le marc, dans la vinification en rouge.

Monuments emblématiques

Cet héritage est tant viticole que spirituel et culturel. Les moines cisterciens puis les ducs de Bourgogne ont marqué de leur emprunte l’architecture et l’art des villes et villages. A Beaune comme à Dijon, sièges du pouvoir économique, politique et culturel, les autorités de l’époque ont joué un rôle décisif dans la construction des Climats. En témoignent les édifices parvenus jusqu’à nous. Parmi les plus emblématiques, on peut citer : le Palais des Etats de Bourgogne à Dijon, le tombeau des Ducs à Dijon, les Hospices de Beaune ou le château du Clos de Vougeot.

Découvrir ces lieux : Visitez les climats !