accueil

Climats, vous avez dit climats ?

En Bourgogne, un Climat est un terroir viticole associant parcelle, cépage et savoir-faire

Le mot « Climat » ne doit pas tromper. Il ne se réfère pas à la météorologie mais correspond ici à un terme spécifiquement bourguignon qui désigne le terroir viticole.

Climat, une définition très précise

En Bourgogne, le Climat désigne une parcelle de vignes, progressivement et précisément délimitée par l'homme, et qui est reconnue par son nom depuis des siècles, souvent depuis le Moyen-Âge. Chaque Climat possède des caractéristiques géologiques, hydrométriques et d'exposition particulières. La production de chaque Climat est vinifiée séparément, à partir d'un seul cépage, et le vin ainsi produit prend le nom du Climat dont il est issu. La personnalité du Climat s'exprime dans le vin, millésime après millésime, grâce au savoir-faire du vigneron. Nulle part ailleurs dans le monde, l'homme n'a cherché à lier d'une manière aussi précise et intime, une production viticole à son lieu de production.

Les Climats de Bourgogne constituent ainsi, ensemble,  l'essence même du modèle de viticulture bourguignon.

En Bourgogne, quand on parle d’un Climat, on ne lève pas les yeux au ciel, on les baisse sur la terre

Bernard PIVOT, Ecrivain et Président du Comité de soutien

Climat : un terme datant du XVIème siècle 

Le mot « Climat » apparait pour la première fois dans les écrits au XVIème siècle. Il est alors synonyme de lieu-dit. C’est un siècle plus tard que son usage se généralise, pour incarner cette nouvelle référence au lieu et caractériser les différences et la hiérarchie entre les vins de la côte bourguignonne. La notion de Climats de Bourgogne, au sens de terroir viticole, serait quant à elle bien antérieure, et remonterait au moins au Haut Moyen Âge.

Climat, du grec « klima-atos »

En grec, « klima-atos » désigne une région présentant la même inclinaison sur la courbure de la Terre. En latin, il deviendra « clima-atis », de même signification. Son sens se précise peu à peu : à partir de la Renaissance, il désigne une contrée, une région, puis un ensemble de parcelles de vignes, et enfin une parcelle de vigne délimitée. On notera que le terme grec « klèma-atos » désigne dès l’époque classique tout morceau de bois flexible et, en premier lieu, le sarment et le cep de vigne. Dans la langue grecque contemporaine, « ta klimata » désigne expressément les vignes.