accueil

Aide au financement pour la restauration du patrimoine viticole

Ouverture d’un nouveau dispositif pour restaurer le patrimoine viticole des Climats.

L'appel à projets 2017 a sélectionné 24 projets de restauration. Continuez à nous transmettre vos dossiers pour le 13 avril 2018.

Le dispositif lancé par l’Association des Climats du vignoble de Bourgogne pour aider à financer la restauration des murets et cabottes a eu de très bons échos. Suite à l’appel à projet 2017, 30 dossiers ont été déposés. 24 ont été retenus. C’est ainsi 12 murets, 5 murs de soutènement, 6 cabottes et une source qui vont être restaurés « dans les règles de l’art » … car, rappelons-le, le dispositif soutient uniquement les projets de restauration en pierre sèche ou avec du mortier à la chaux , sur le site inscrit au Patrimoine mondial.
Avis aux propriétaires intéressés par ces subventions : le dispositif se poursuit en 2018. Les prochains dossiers de demande de financement sont à déposer à l’association avant le 13 avril 2018. Comment faire ? On vous dit tout.

Qui peut solliciter cette aide financière ?

Tous les propriétaires de patrimoine viticole sur le site inscrit, qu’ils soient exploitants viticoles, particuliers, associatifs ou collectivités territoriales. En remplissant le dossier de demande, ils peuvent espérer être retenu par le comité de sélection et voir leur projet financé jusqu’à 50 % du montant des travaux, avec une aide maximale fixée à 25 000 € TTC.

 Pour bénéficier de ce dispositif, le patrimoine concerné doit répondre à certains critères :

  • Etre situé dans le périmètre inscrit au Patrimoine mondial
  • Concerner un projet de restauration du patrimoine viticole public ou privé (non-habitable)  réalisé en pierres: cabottes, cabanes, murets en pierres sèches, meurgers, murs, escaliers, portes de Clos, ouvrages hydrauliques…;
  • Présenter un caractère patrimonial ;
  • Utiliser des matériaux et des techniques de restauration traditionnels (construction en pierre sèche ou maçonnerie à la chaux) ;
  • Etre visible depuis la voie publique ;
  • Faire appel pour le chantier à une entreprise, chantier d’insertion, association ou organisme de formation expérimenté, avec une possibilité d’auto-construction si le propriétaire peut justifier des compétences.

Les dossiers de candidature sont à déposer auprès de l’association pour le 13 avril 2018.

Ce soutien est cumulable avec les dispositifs existants (fonds Climats, label de la Fondation du Patrimoine…).


Pourquoi et comment ce fond a-t-il été créé ?

L’inscription des Climats du vignoble de Bourgogne sur la Liste du patrimoine mondial a permis d’attirer l’attention sur les éléments du paysage créés par l’homme, en particulier les murets, cabottes et portes de Clos qui ont façonné le paysage en mosaïque, constitutif de la Côte de Beaune et de la Côte de Nuits.

 « Nous avons fait 2 constats », explique Bertrand Gauvrit, Directeur de l’association. « Le premier, suite à l’inventaire du patrimoine délimitant les Climats : sur les 220 km de murets recensés, beaucoup sont en mauvais état. Le second : beaucoup de propriétaires sont sensibles à leur patrimoine mais sont parfois ralentis ou découragés par le coût d’une restauration traditionnelle et par le peu de subventions ouvertes pour des propriétaires-exploitants privés. »

« Nous avons pu ouvrir ce dispositif grâce au travail de l’un des grands mécènes fondateurs de l’Association, qui a fédéré de nombreux donateurs étrangers privés, amoureux de la Bourgogne et du patrimoine des Climats. J’en profite d’ailleurs pour saluer la grande implication dans ce projet d’Aubert de Villaine et de Guillaume d’Angerville, notre Président… et de saluer nos mécènes locaux et fidèles, dont le soutien nous permet de mener à bien ce type de missions, en complément du soutien de nos membres fondateurs (collectivités et interprofession viticole). »


Restaurer, mais aussi sensibiliser…

L’ouverture de ce fonds de financement est une première étape, afin d’encourager le maintien et la restauration du patrimoine emblématique des Climats.
La seconde étape consistera à lancer des actions de formation, de sensibilisation et de valorisation du patrimoine et des métiers de la pierre.
Pour cela, une nouvelle chargée de mission Patrimoine va intégrer l’équipe de l’Association dès le mois de mars 2018.